<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1253913134619655&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

L'ADN d'un bon community manager à La Réunion

Publié par Cédric Hoareau

couverture-adn-cm-reunion.png 

Le community manager est devenu ces dernières années un métier de plus en plus populaire que cela soit à l’étranger, en France et même à la Réunion. Au-delà des préjugés que l’on peut entendre un peu partout, ce métier est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Les entreprises pensent bien trop souvent qu’il est simple de mettre en oeuvre ce métier hors, le CM (pour community manager) se doit de posséder plusieurs casquettes, c’est un vrai métier, il ne doit être attribué qu’à des stagiaires !Aujourd’hui dans cet article, nous allons faire un tour d’horizon de ce qui constitue l’ADN d’un community efficace, mais à la Réunion plus précisément. 

1/ La veille

telescope-veille.jpeg

La veille est un élément essentiel dans la routine du CM. En effet, c’est à travers la veille qu’il va découvrir de nouvelles informations, trouver l’inspiration mais aussi observer tout ce qui se passe dans les domaines qui l'intéressent. Il est important de regarder ce qui se passe chez la concurrence !

Pour identifier la concurrence il y différents moyens :

  • Taper des mots-clés sur les moteurs de recherche, comme par exemple : recette de cuisine épicée à la réunion
  • Sur une page, Facebook propose directement des pages de concurrents à surveiller dans les statistiques, mais attention lorsque vous ajoutez une page à surveiller, le propriétaire en est notifié.
  • Faire des recherches par mots clés et hashtags sur Twitter/Instagram pour découvrir du contenu de marque susceptible de vous concurrencer, vous verrez par la même occasion comment il communique sur ces réseaux.
  • Utiliser des outils/plateformes pour optimiser la collecte d’informations (Google Alertes, Mention, Hootsuite, Hubspot, etc.).

2/ Création de contenu

Grâce à une veille assidue et des outils adéquats, le CM est capable de rebondir sur l’actualité du moment, c’est ce l’on appelle le newsjacking. S’il en a les compétences, il peut créer du contenu pour la marque suivant les besoins de celle-ci. Cela peut prendre plusieurs formes : création graphique, rédaction de contenu, etc. Cependant si une marque à besoin de plusieurs compétences qu’un CM freelance ne possède pas forcément, il fortement recommandé de faire appel à une agence compétente dans le domaine.


Voici ci-dessous, l’exemple de la marque Asia Food Réunion sur Facebook qui rebondit sur la sortie du film Kong Skull Island pour faire une publication visuelle détournée du film.

exemple-cm-asia-food.png

3/ Publication

Avant de publier, le community manager analyse les statistiques des réseaux qu’il gère et s’informe sur les bonnes pratiques à appliquer. Ainsi, il sera en mesure de publier au bon moment, sur le bon réseau et en mettant en forme comme il se doit les différentes publications.

Attention, les études que l’on retrouve sur Internet qui définit les horaires idéaux pour la publication sur les réseaux sociaux sont à prendre avec des pincettes. Ces horaires sont à titre indicatif, il est préférable de définir soit même les meilleurs moments en fonction des communautés. Par ailleurs, le community manager sait à quelle fréquence publier. En effet, il aura mis en place un calendrier de publications spécifique pour chaque marque, afin de ne pas être pris de court et toujours avoir une longueur d’avance.

4/ L’analysestat-analyse-social-media.png

Afin de savoir ce qui fonctionne ou non et d’en rendre compte à la marque, il est important pour le CM d’analyser et de comprendre les retombées des différentes actions menées sur les réseaux sociaux.

 Les principales métriques à prendre en compte sont l’engagement des publications et la portée de celles-ci. Pourquoi sont-elles importantes ? Car, ces données permettent de visualiser et de juger des performances des contenus créés, ainsi la marque et le CM pourront ensemble ajuster les contenus et les messages à diffuser par la suite. De même, il faut également prendre en compte le nombre de fans ou d’abonnés et de constater leur évolution, car cette métrique permet de savoir si une marque à du succès et gagne en notoriété.


Aussi grâce aux données récoltées et en fonction des personas des marques, le CM sera en mesure également de mettre en place des campagnes publicitaires avec un ciblage adéquat.

utilisateurs-facebook-reunion.png

 

Comme vous pouvez le constater, le community manager doit faire appel à beaucoup de compétences. Toutes ne sont pas évoquées ici, mais l'important est de comprendre que cela ne s'improvise pas. D'ailleurs, cela fait maintenant près de deux ans qu'une association a vu le jour sur l'île, Social Media Réunion. Cette association a justement pour but de réunir les professionnels des réseaux sociaux afin de valoriser les compétences et faire connaître les professionnels.


Choisir la bonne agence - faites le test !

PARTAGER CET ARTICLE

Cédric Hoareau
Publié par Cédric Hoareau le 29/03/17
Cédric est le créateur du blog reconnu le Boulevard du web, référence sur le marketing de contenu, le Community Management et le webdesign.

Le blog "Du Simple au Double"

Du Simple au Double est une agence de marketing digital, spécialisée dans le Social Media, la création de contenus et l'Inbound Marketing. Basé à La Réunion mais couvrant également la France, Maurice et d'autres territoires, nous aidons les entreprises à transformer les visiteurs de leurs sites en clients et véritables promoteurs !

A travers les articles de notre blog, vous pourrez :

  • Connaître les bonnes pratiques du marketing en ligne
  • Comprendre l'intérêt de l'Inbound Marketing
  • Avoir des exemples concrets d'utilisation des blogs et des réseaux sociaux pour trouver des clients

S'abonner au blog

Derniers articles