<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1253913134619655&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Vous souhaitez garder vos stagiaires : 5 erreurs à ne (surtout) pas commettre !

Publié par Marie Renneteau

Un stagiaire fidèle, c’est l’objectif de tout responsable de formation, non ? De fait, c’est toujours plus simple de collaborer, travailler avec les actuels (les convaincus, les fidèles, les accros) que de passer son temps à essayer d’en trouver de nouveaux. De plus, on a souvent tendance à lister les trucs et astuces, les bonnes pratiques pour fidéliser ses stagiaires, et c’est parfois compliqué de se poser la question, dans le sens inverse. Je m’explique ! Honnêtement - soyez sincères ! ;) - vous êtes-vous déjà demandé ce que vous ne deviez pas faire pour perdre vos stagiaires (à tout jamais) ? No panic, on a justement décidé de vous dévoiler ici les 5 erreurs à ne pas faire !

paper_people_hires.jpg

1/ Oublier les participants

Le problème ? Le scénario tout à fait classique, c’est qu’à l’issue de la formation, vous n’ayez plus vraiment de nouvelles ( et quelque chose me dit que vous êtes souvent confrontés à cette situation). Et c’est ce qu’il va très certainement se passer :-) Une fois passée l’effervescence de la semaine/mois de formation, du RV café/croissant du matin, vos stagiaires retrouveront leur quotidien. C’est vrai qu’ils pourraient prendre le temps de vous adresser un email, vous dire combien ils sont épanouis et qu’ils mettent en pratique tous les précieux conseils abordés en formation, mais ils ne le feront pas…

Quoi faire ? Il existe des moyens très simples de maintenir le lien avec eux, et très efficaces. Dans des précédents articles, nous avons déjà exposé les avantages que représentent une newsletter régulière (Pour se rafraîchir les idées, c’est par ici : 4 / Garder le contact ). Un process rapide et sobre pour arriver régulièrement dans la boîte emails de vos stagiaires. Car ne plus y être présent, c’est laisser les autres organismes tenter de s’y frayer un chemin…

Autre chose que vous pouvez mettre en place : avoir recours à des outils d’échanges, de discussions. Une fois un stagiaire ajouté à un groupe privé Facebook ou à une plateforme de collaboration en ligne, il y a de fortes chances qu’il y fasse une apparition. Exemple : il lui manque un document fourni par tel ou tel formateur, au début de la formation, il souhaite donc le récupérer et le demande sur le forum. Aussi, vous publiez une photo de votre dernier Afterwork dans le nouveau bar à la mode, et hop, ledit stagiaire like la photo et dépose un commentaire.

2/ Se boucher les oreilles

Le problème ? Dans la checklist fidéliser ses clients, nous vous parlions du ressenti après la prestation, et donc d’un risque potentiellement encouru : décevoir votre stagiaire. Si vous ne parvenez pas à voir sa déception, aucun doute, il ne reviendra plus chez vous ! Et vous risqueriez de tomber de haut, en apprenant qu’un de vos stagiaires a très peu apprécié la dernière intervention de votre formateur, qu’elle manquait de structuration et de fond, non ? Autrement dit, que vous ne l'appreniez pas du stagiaire même, mais d'une tierce personne (pire).

Quoi faire ? Pratiquez donc l’écoute active et ne laissez pas une mauvaise expérience gâcher l'apprentissage de votre stagiaire. Rappelez-vous que le questionnaire est un parfait outil - et d'ailleurs maintenant obligatoire - pour pallier à ce type de désagrément. Selon une étude de 2011 OTO Research & Digimind, lorsque l’on recherche une marque sur Google, un tiers des premières réponses obtenues sont des contenus émis par des consommateurs. Il est donc primordial d'anticiper les critiques - pour mieux les contrer - et de contrôler ce que l'on peut dire sur vous et votre organisme de formation.

3/ Fermer les yeux

Le problème ?  Parfois, lors de discussions - formelles, informelles - on se rend compte que certains entrepreneurs ne s’intéressent pas (plus) trop à leurs concurrents. Une fois qu’ils ont réalisé leur étude de marché avant de monter leur organisme, ils ne sont plus toujours très au fait de l’actualité des autres centres : quelles sont leurs nouvelles formations ? Quels formateurs interviennent ? Combien de stagiaires sont recensés ? Bref, autant de questions qui seraient peut-être intéressantes de se poser, vous ne trouvez pas ? Surtout quand on sait que le secteur de la formation est extrêmement concurrentiel. À La Réunion par exemple, on recense entre 600 et 1 000 organismes quand même !

Quoi faire ? Je ne vous dis pas d’aller piquer les idées des autres, on risquerait de vous accuser de plagiat. Cela étant, il y a de bonnes pratiques que vous retrouverez dans de nombreux organismes. Les afterworks qui sont parfois proposés pour permettre aux anciens stagiaires de se retrouver sont une initiative plutôt à la mode et bien perçus par les stagiaires. On a déjà évoqué les petits-déjeuners, ces temps d'échanges informels ou formels, aussi très appréciés par vos clients.

Extérieurement, vous pouvez participer aux événènements relatifs au secteur de la formation. Soyez visibles, montrez-vous lors de conférences, rencontres, petits-déjeuners. On peut même envisager l'inauguration d'un centre de formation, pourquoi pas ? Je ne vous dis pas de faire des autres responsbales de formation vos meilleurs amis. Cela étant, il est toujours bon de symptahiser avec l'ennemi... ;-)

4/ Être radin

Le problème ? En terme de marketing, le calcul est parfois compliqué ou plutôt on a du mal à percevoir le gain/bénéfice par rapport au coût investi. Très souvent, on se retrouve à économiser sur ce poste de dépense - par erreur - car oui, votre présence, la manière dont vous communiquez sur votre organisme est primordiale. Vous avez d'excellentes formations mais si personne ne le sait, c'est un peu problématique. Rien ne doit être laissé au hasard et vous devez avoir une image de marque, irréprochable.

Et concernant votre générosité, c’est important de la mettre en pratique.  Vous ne l’étiez peut-être pas avant de lire cet article, mais j’ose espérer que vous le deviendrez maintenant !

Quoi faire ? Des offres promotionnelles peuvent être proposées sur certaines formations : c'est aussi une façon de vous focaliser sur des formations qui se remplissent un peu moins bien peut-être. Si le stagiaire a apprécié votre organisme, l'approche pédagogique des formateurs et l'ambiance générale, il sera d'autant plus sensible à votre geste commercial. Vous pouvez même éventuellement l'inviter à une formation, dans son intégralité. Et pour remercier vos stagiaires de leur fidélité, n'hésitez pas à ouvrir le champ des possibles en leur offrant un cadeau... Noël, ça approche, non ?!

5/ N’avoir plus rien à dire

Le problème ? Le risque, quand on travaille trop, c'est d'être absorbé par son entreprise et de ne pas prendre de recul, d'être focalisé sur ce que l'on fait et d'oublier d'en parler (cela renvoie à l'item 3 de cet article, où rappelez-vous, on se voile la face...) vous oubliez de le "nourrir", de lui donner de l'info.

Quoi faire ? Faites parler de vous, devenez incontournable dans l'esprit des gens. Le réseautage est essentiel à ce niveau-là. Rencontrez les journalistes, les blogueurs, les acteurs de la communication qui seraient susceptibles de parler de vous, mais pas que.

En terme de référencement, vous vous devez aussi d'y travailler pour apparaître en tête des recherches Google. Exemple : en rédigeant tous les quinze jours, vous allez jouer sur le référencement naturel de votre site.

J'espère que cet article vous a permis de prendre du recul sur vos pratiques et que vous voyez les choses, à présent, avec un regard neuf. Il y a sûrement d'autres erreurs à ne pas commettre, à cet effet, n'hésitez pas à les ajouter en commentaires de l'article. Mais si d'ores et déjà, vous vous appliquez à ne pas commettre celles-ci, c'est déjà pas mal !

Et si vous souhaitez allez plus loin, nous vous proposons de télécharger une checklist qui reprend 8 conseils pour fidéliser ses clients.

télécharger votre checklist pour fidéliser vos clients

PARTAGER CET ARTICLE

Marie Renneteau
Publié par Marie Renneteau le 21/10/16
Issue de l'ingénierie sociale, passionnée de communication, blogueuse épicurienne, je suis community & content manager pour Du Simple au Double.

Le blog "Du Simple au Double"

Du Simple au Double est une agence de marketing digital, spécialisée dans le Social Media, la création de contenus et l'Inbound Marketing. Basé à La Réunion mais couvrant également la France, Maurice et d'autres territoires, nous aidons les entreprises à transformer les visiteurs de leurs sites en clients et véritables promoteurs !

A travers les articles de notre blog, vous pourrez :

  • Connaître les bonnes pratiques du marketing en ligne
  • Comprendre l'intérêt de l'Inbound Marketing
  • Avoir des exemples concrets d'utilisation des blogs et des réseaux sociaux pour trouver des clients

S'abonner au blog

Derniers articles