<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1253913134619655&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Les 4 commandements du SEO

Publié par Guillaume Payet

 Cet article a été écrit par Guillaume Payet qui intervient en tant qu'auteur invité sur notre blog. 

En cette fin d’année, tout le monde vous dit ce qu’il sera indispensable de faire en 2018 en matière de référencement naturel (aussi appelé SEO en anglais). Mais avant de vous parler de ce qu’il faudra faire demain, il me semble utile de rappeler ce qu’il faut déjà avoir fait aujourd’hui.

Beaucoup se jettent sur les dernières "nouveautés SEO" sans avoir déjà appliqué le BA-ba. Tout le monde veut voir son site apparaître dans le top 3 des résultats (qui je le rappelle génèrent à eux seuls 60 % des clics) quand on tape les mots clés sur Google. Mais pour y travailler, une solution : respecter les 4 commandements du référencement naturel !

1/ Tes balises Métas tu optimiseras

Il s'agit des éléments de base qui vont indiquer aux moteurs de recherche les contenus de vos pages. On parle essentiellement des titres et des descriptions que vous allez voir s'afficher dans Google. Il s’agit simplement des grandes lignes de vos pages.

Basique vous allez me dire… Et pourtant on observe très souvent des erreurs à cette étape : titres ou descriptions trop longs, trop courts, dupliqués sur plusieurs pages, nom de la marque trop présent dans les titres; etc. Et avec Google, les erreurs se paient parfois chères (on est renvoyé loin dans le classement sur les résultats)...

2/ Des pages avec un contenu de qualité tu publieras

Le contenu paraît une étape simple à faire. Mais il ne s'agit pas d'écrire une tonne de mots pour avoir de la quantité textuelle uniquement.

Il faut aussi avoir une richesse de contenu dans la thématique de la page, hiérarchisé correctement avec les titres et les sous-titres (balise “h”). Le tout doit être parfaitement détecté par Google qui saura faire la différence entre du blabla et du contenu propre, organisé et sémantiquement riche.

On ne parlera pas du bourrage de mots clés car l'effet inverse se produira dans les résultats de moteurs de recherche. On appelle cela de la suroptimisation, et c’est fortement pénalisé par Google !

Bonus : Quand on parle de contenu, on oublie souvent les images et les vidéos. Pourtant, en renseignant leur titre notamment, Google peut les détecter et savoir de quoi elles parlent (et donc enrichir votre thématique).

3 / Une stratégie de mot-clés tu auras

Toute optimisation des métas (balises) du contenu ou des images ne sert pas à grand-chose si l'on n’a pas défini une stratégie de mots-clés efficace.

Il faut ainsi définir une liste de termes sur lesquels on va chercher à se positionner. Pour faire ce choix, il est nécessaire de connaître d’un côté les demandes réelles sur Google, et d’un autre de maîtriser les problématiques de vos personas, vos cibles.

Attention : on a tendance généralement à se focaliser sur un mot-clé générique alors que l'on peut travailler beaucoup plus large. C’est d’ailleurs en visant un ensemble de mots clés recherchés sur notre thématique que l’on peut densifier le trafic (attirer plus de visiteurs) et par conséquent doper l'intérêt de notre site internet.

nuage mot.png

Prenons l’exemple d’une personne souhaitant être référencée en tant que community manager. Il ne s’arrêtera pas au terme “community manager”. Il faudra utiliser une liste élargie de mots-clés : “animer une page facebook”, “community management”, “gestion des réseaux sociaux”, etc.

4/ Ton contenu “caché” tu maitriseras

Probablement la partie la plus délaissée : la maîtrise de son contenu accessible. A l'heure où les sites sont gérés via des systèmes de gestion de contenus en ligne (les CMS), vous avez vite fait d'avoir des pages démo, modèles, ou générés par des plugins installés mais non utilisés. Ces pages ou articles vides (ou avec du faux texte) ne sont pas dans votre navigation, mais restent en ligne !

Du coup vous vous retrouvez avec plein de contenus visibles pour les moteurs qui les trouvent, les indexent (les parcourent et les notent) et les trouvent plutôt pauvres, évidemment. Cela fait baisser considérablement votre indice “qualité” chez les moteurs de recherche.

Et pourtant vous pensiez avoir tout optimisé...

 

Pour conclure, avant de vous lancer dans des expériences pour améliorer votre référencement naturel, pensez à vérifier que vous appliquez les fondamentaux. C’est à ce moment que votre classement sera à la hauteur de votre contenu et que vous pourrez enfin mettre en place des stratégies innovantes pour aller encore plus loin.

  Choisir la bonne agence - faites le test !

 

PARTAGER CET ARTICLE

Guillaume Payet
Publié par Guillaume Payet le 15/12/17
Guillaume est le fondateur de l'entreprise Buzz Webdesign et du site Buzz.re. Il intervient en tant qu'invité sur notre blog et nous apporte son expertise de développeur et de référenceur.

Le blog "Du Simple au Double"

Du Simple au Double est une agence de marketing digital, spécialisée dans le Social Media, la création de contenus et l'Inbound Marketing. Basé à La Réunion mais couvrant également la France, Maurice et d'autres territoires, nous aidons les entreprises à transformer les visiteurs de leurs sites en clients et véritables promoteurs !

A travers les articles de notre blog, vous pourrez :

  • Connaître les bonnes pratiques du marketing en ligne
  • Comprendre l'intérêt de l'Inbound Marketing
  • Avoir des exemples concrets d'utilisation des blogs et des réseaux sociaux pour trouver des clients

S'abonner au blog

Derniers articles