<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1253913134619655&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Facebook : 4 mauvais réflexes pour être sûr de faire fuir les professionnels (B to B)

Publié par Marie Renneteau

 

SplitShire-3885-1024x682.jpg

Vous vous êtes (enfin) décidés à créer votre page Facebook pour votre entreprise, et je vous en félicite ! Tous les jours, vous vous connectez via votre compte utilisateur et surfez sur la plateforme, à l’affût des dernières actualités, tendances et autres détails croustillants de vos amis (pour la partie off ;) C’est très bien ! Mais vous êtes-vous déjà interrogés sur les bonnes pratiques liées à Facebook ?

Il ne sera pas question ici de lister l’intégralité des us et coutumes du réseau de notre cher Mark mais plutôt de se concentrer sur la relation avec vos clients : de décideur à décideur. Ce matin, j’ai donc décidé de vous parler de 4 mauvais réflexes que je vois encore parfois, et qui sont dommageables pour votre entreprise, votre réputation. On les liste ensemble ?

1/ Ne parler que de soi

Avant de publier quelque chose sur Facebook, il est bon de réfléchir en amont : toujours penser à qui on s’adresse et pourquoi on le fait. Et nombre d’entreprises ont pour habitude de centrer ses publications sur sa marque : un nouveau produit, un nouveau collaborateur recruté, le dernier afterwork qui aura lieu. Rien ne vous choque ? Il ne s’agit ici que de l’entreprise et de l’entreprise. Rappelez-vous de ce précepte qui dit que l’écoute prime sur le discours. Avant de sortir toute votre armada, il est nécessaire d’écouter, laissez votre client se confier, ne serait-ce que pour être en accord avec ses besoins...

Une solution ? D’un point de vue éditorial, il est recommandé de parler comme suit (en allant du particulier au global) :

  • ⅓ de soi, votre entreprise (ex: le stagiaire en graphhisme qui vient de rejoindre votre team, top !)
  • ⅓ de votre domaine d’activité, ce qui touche de près votre buisness (ex : une publication du syndicat professionnel faisant part d’une nouvelle réglementation, un décret, déterminant dans votre pratique)
  • ⅓ d’actualité pure. Ici des publications plus légères de l’ordre du divertissement. Montrez ici votre capital sympathie, de l’humour vous en avez ! (Prenez garde cependant à ne pas basculer dans le trop divertissant : les photos de chats fonctionnent excellemment bien mais votre e-reputation en prendrait peut-être un coup)

L’utilisation de Facebook a évolué : les normes de confidentialité ont été revues (corrigées) permettant notamment à l’utilisateur de contrôler les informations visibles par les autres comptes. L’époque où l’on publiait compulsivement dessus (des vacances, une soirée, un apéro entre amis) semble quelque peu révolue (on préfère aujourd’hui faire cela sur Instagram, avec de très beaux visuels, n’est-ce pas ;)

Autrement dit, même si Facebook est synonyme de personnel, off il n’en demeure pas moins que les utilisateurs y vont pour un usage aussi professionnel. Par exemple, contacter le service clients de son opérateur mobile ou déposer un avis, pour faire part de leur mécontement suite à une formation qui ne répondait pas du tout à leur demande initiale. En résumé, avec des attentes d’ordre professionnel.

2/ Faire comme tout le monde

Il y a quelques jours, c’était la rentrée des classes à La Réunion et tout le monde y a été de son message de “Bonne Rentrée, Bon courage à tous”. Soit, c’est sympa d’y penser mais qu’est-ce que ça apporte de plus, au fond ? Rebondire sur l’actualité, user du newsjacking c’est top, c’est même vivement conseillé. Cependant, l’originalité et la pertinence du contenu doivent être au rdv. Ne jamais publier pour publier, le moins possible du moins.

Une solution ? Autant que faire se peut, essayez de prendre vous même des photos, de mises en situation, scènes de vie. Les banques d’images, c’est pratique mais le problème, c’est que tout le monde y a recours. Il m’arrive souvent de lire un article et le lendemain, je retrouve la même photo illustrative sur Facebook, pour agrémenter la publication. Evidemment, j’y ai moi-même recours mais avec mesure, et j’essaye toujours de dénicher la photo dans les dernières pages.

On l’a déjà évoqué en amont : Facebook c’est un réseau social fun et associé à la détente, la flânerie. Profitez-en pour humaniser votre marque. Regardez ce qu’a fait il y a quelques temps l’Agence Marcel, original non ?

Exemple de publication_Marcel.png

Publication Facebook de l'Agence Marcel, Paris

N’oubliez pas, ce que vous souhaitez par dessus tout, c’est que votre contenu (de qualité), ici votre publication, soit viral, autrement dit que vos fans et/ou les utilisateurs de Facebook aiment, commentent et, le Saint-Graal, partagent vos publications. Il va donc falloir faire preuve d'originalité !

3/ Dupliquer ses contenus

Vous avez fait le choix d’être présent sur plusieurs réseaux sociaux (ex : Facebook, LinkedIn, Twitter, Instagram) mais faute de temps, vous n’hésitez pas à publier la même chose sur tous les réseaux sociaux, au même moment, comme ça c’est fait (et plus à faire). Problème ! C’est peu recommandé car chaque réseau social a ses particularités : vos fans sur Facebook et vos abonnés sur LinkedIn ne sont pas les mêmes. On ne communique pas de la même façon sur ces deux réseaux sociaux : le premier intégré à la sphère familiale et privée, le second partie prenante de la sphère professionnelle.

Une solution ? Pour chacun des réseaux sociaux, il va falloir définir une ligne éditoriale. À ce moment-là, mieux vaut privilégier la qualité plutôt que la quantité : préferer n’être que sur 2 plateformes plutôt que 5 et peiner à assurer votre (omni)présence. Facebook vous permettra à la fois d’emprunter un ton léger avec des publications relatives à votre team, les actualités de votre entreprise, tout en diffusant votre expertise sur des sujets un peu plus techniques et pointus.

Capture 3.png

Voici un exemple de publication Instagram, sur notre compte : on parle de notre actualité pro (ici une formation) dans une forme légère, avec des emojis

Capture Ln.png

Ici, sur notre page Linkedin : le but étant d'y montrer notre expertise via le relais des articles du blog

4/ Penser Facebook comme un catalogue produits

Trop souvent, on a tendance à croire que nos fans, les utilisateurs Facebook viennent consulter notre page pour connaître nos services, nos tarifs. Ce que je vais vous annoncer va peut-être vous paraître brutale : la réponse est non. Je vous l’accorde, à la marge, on ira peut-être sur la page d’un restaurant pour y connaître le coût de sa formule déjeuner mais quoi de pire que de parcourir son fil d’actualité de se voir suggérer des publications avec du texte en rouge, en majuscules et gras “SOLDES”, “Tout doit disparaître !”. Définitivement, Facebook n’est pas le lieu pour publier chacune des pages de votre catalogue produits 2017.

Une solution ? Vous avez conçu un joli site Internet : laissez votre catalogue produits à celui-ci. Et rien ne vous empêche (au contraire, c’est même vivement conseillé) de mettre un lien de votre site, dans vos “à propos” et de relayer la mise en ligne de votre nouveau catalogue, via une belle et originale publication.

Cela vous semble-t-il plus clair ? C’est à vous de jouer à présent ! Soyez drôles, percutants, faites preuve d'originalité et n’oubliez jamais à qui vous vous adressez et pourquoi est-ce que vous le faites (et à quel endroit). Restez professionnel, jusqu’au bout.


Si vous avez fait le choix de déléguer cette fonction, il semble bon de s’assurer qu’ils le font correctement, non ? On vous a préparé un ebook pour cela : Choisir la bonne agence - faites le test !

PARTAGER CET ARTICLE

Marie Renneteau
Publié par Marie Renneteau le 2/02/17
Issue de l'ingénierie sociale, passionnée de communication, blogueuse épicurienne, je suis community & content manager pour Du Simple au Double.

Le blog "Du Simple au Double"

Du Simple au Double est une agence de marketing digital, spécialisée dans le Social Media, la création de contenus et l'Inbound Marketing. Basé à La Réunion mais couvrant également la France, Maurice et d'autres territoires, nous aidons les entreprises à transformer les visiteurs de leurs sites en clients et véritables promoteurs !

A travers les articles de notre blog, vous pourrez :

  • Connaître les bonnes pratiques du marketing en ligne
  • Comprendre l'intérêt de l'Inbound Marketing
  • Avoir des exemples concrets d'utilisation des blogs et des réseaux sociaux pour trouver des clients

S'abonner au blog

Derniers articles